Histoire

«Vieille en mon nom… Jeune en mon cœur» 

… telle est la devise du blason de Vieillevigne. L‘histoire a forgé l’âme bien trempée qui caractérise Vieillevigne : dynamisme économique et carrefour des idées.

Situé à un carrefour de voies antiques, Vieillevigne est occupé par les Romains, qui laissent des vestiges de leur passage en plusieurs endroits de la commune. En annexant le sud de la Loire en 841, le roi Nominoé fait passer Vieillevigne du Poitou à la Bretagne.

Le nom de Vieillevigne s’affirma dès l’hiver 892 à la suite de fortes gelées qui avaient détruit les vignes de la région. Les rares ceps qui survécurent dans les champs environnants reçurent le titre de “vieilles vignes”, du latin « vetula vinea », qui fut attribué par extension à la cité.
Il est donc vraisemblable que la viticulture existait dès l’époque gallo-romaine, tout comme l’élevage, et que ces deux activités avaient pu se développer grâce aux nombreuses voies romaines qui sillonnaient les lieux. Cette cité tranquille ne sortit de l’anonymat qu’au XVI e siècle avec les guerres de religion. Il s’agissait en effet d’un siège important de la foi protestante dans l’Ouest. Affrontements et persécutions continuèrent jusqu’en 1725, avec notamment la visite de Louis XIII venu combattre les Huguenots en 1622. Il passa une nuit dans le château de la Brelaire – au lieu dit “le Château aujourd’hui démoli et dont ne subsistent que les douves.
Théâtre d’un massacre perpétré par les colonnes infernales de Cordelier en 1794, Vieillevigne vécut également les derniers combats des royalistes légitimistes. Les armées de la duchesse de Berry furent en effet vaincues au village du Chêne en 1830.
Sur le plan économique, faisant partie des marches avantagères de Bretagne, Vieillevigne fut, aux XVIII et XIX siècle, un centre important de fabriques de coutil et de négoces de produits agricoles.
Ces derniers siècles furent marqués par l’émancipation de 2 villages en commune de St André Treize Voies (18es.) et La Planche (19e s.) qui étaient auparavant partie intégrante de Vieillevigne.

Vieillevigne a une population de 3975 habitants (2011) pour une superficie de 5206 ha (source Géoconcept).

 

Blasonnement

D’argent à deux filets engrelés, croisés en sautoir, accompagnés de quatre aiglettes, le tout de sable.

Commentaires : Sceau de Jehan Gastineau, meunier, qui fut administrateur de Vieillevigne en 1361. Les ailes des aiglettes rappellent les moulins de la commune, la tresse de laine fait référence aux tisserands, et les pampres de vigne évoquent le nom de la ville.
Blason rénové par l’héraldiste Michel Pressensé (délibération municipale en 1965).
 

 Dans un domaine plus large, vous pouvez consulter les sites  Armorial des communes de Loire Atlantique,

 Héraldique et vexillologie en PAYS NANTAIS,