PLU : les objectifs

La démarche d’élaboration du nouveau Plan Local d’Urbanisme de Vieillevigne se poursuit. Lors du conseil municipal du 14 septembre dernier, les élus ont débattu des objectifs poursuivis et ont décidé de prescrire l’élaboration du PLU et précisé les modalités de concertation prévues.

Après en avoir délibéré, le Conseil municipal à l’unanimité a fixé les objectifs suivants :

  • attirer et accueillir de nouvelles populations sur le territoire ;
  • accompagner le vieillissement de la population en matière d’habitat ;
  • diversifier le parc de logements pour favoriser la mixité sociale et intergénérationnelle ;
  • faciliter et permettre le parcours résidentiel sur le territoire ;
  • développer de nouvelles formes urbaines ;
  • améliorer l’offre en logement social ;

 

  • privilégier la densification et le renouvellement urbain des tissus agglomérés, aussi bien dans le bourg que dans les écarts (villages) ;
  • améliorer et renforcer l’offre de transports collectifs ;
  • développer les modes de transport et les cheminements doux ;
  • sécuriser les déplacements des piétons dans le centre-bourg et l’accès aux équipements (trottoirs élargis, réduction de la vitesse autorisée) ;
  • conserver un bon niveau d’équipement, réparti de façon équilibré sur le territoire ;
  • veiller à l’adéquation entre la capacité des équipements et les évolutions démographiques prévues ;
  • faciliter la réhabilitation et/ou la requalification du bâti ancien dans une perspective de développement durable ;

 

  • permettre l’implantation de nouvelles entreprises et le développement des existantes sur le territoire, par le développement des parcs d’activité et la requalification d’anciens espaces industriels en arrêt ;
  • conserver et protéger le commerce dans le centre-ville ;
  • renforcer l’offre touristique tournée vers la nature et la culture locale ;
  • pérenniser l’activité agricole et viticole (faciliter au maximum la reprise des exploitations) ;
  • limiter la consommation d’espaces agricoles ;

 

  • protéger et valoriser les sites naturels majeurs ;
  • prendre en compte les éléments naturels dans le choix de développement ;
  • maintenir un réseau bocager cohérent et dense ;
  • limiter la consommation d’espaces agricoles, naturels et forestiers ;
  • développer de nouvelles formes d’habitat, moins consommatrices d’espaces ;

 

  • favoriser la découverte des éléments de patrimoine bâti ou naturel communal ;
  • densifier l’espace urbain dans l’esprit des fronts bâtis anciens ;
  • préserver les perspectives ;
  • prendre en compte le rôle paysager du bocage ;
  • favoriser la découverte du patrimoine rural ;
  • économiser l’espace et lutter contre l’étalement urbain ;

 

  • organiser l’habitat en adéquation avec les secteurs à risque identifiés (inondations…) ;
  • prendre en compte la capacité de développement des énergies renouvelables y compris dans les aménagements futurs ;
  • veiller à l’adéquation entre la capacité des équipements et la hausse de population envisagée (écoles, réseaux, assainissement…)

–              La concertation sera mise en œuvre selon les modalités suivantes :

               une information sur l’état d’avancement des études sera régulièrement publiée dans le bulletin municipal et sur le site internet de la commune ;

               une exposition en mairie sur les principaux éléments du Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) sera organisée ;

               des réunions publiques relatives à la procédure de révision du POS seront également organisées en fonction de l’état d’avancement des études ;

               un registre d’observation sera ouvert en mairie, sur lequel les habitants, les associations locales et les autres personnes concernées pourront faire part de leurs observations.